TIKTOK et la politique : l’heure de vérité 2.0

Près d’un jeune sur deux (44 % des moins de 35 ans) s’est abstenu lors du premier tour de la Présidentielle. Pour gagner leur attention et leur vote, certains politiques se sont invités sur leurs carrefours d’audience. Nous vous avons déjà présenté twitch https://littlelessconversation.com/twitch-nouvelle-chaine-tv-nest-a-tv/, aujourd’hui, c’est le tour de Tiktok et des finalistes de la présidentielle.

 Tiktok, pour ceux qui n’y vont pas, c’est l’un des rares géant qui n’appartient à aucun Gafa. Lancé en France en juillet 2018, il est devenu un poids lourd en moins de 4 ans avec un principe ultra-simple et ludique. Vous vous filmez sur l’une de vos musiques préférées, chantez, dansez ou faites du playback et publiez cette vidéo marrante.
Les formats se sont diversifiés depuis 2 ans et l’algorithme de Tiktok propose maintenant discours, coulisses et moments privés d’hommes politiques.
L’audience est jeune : si vous avez 25 ans, vous faites partie des papis de la plateforme (vous êtes dans les 25% les plus âgés). Et si vous êtes abonné, comme 20 autres millions de Français, vous y passez 52 mn par jour pour regarder un paquet de vidéos (chaque mois, 5 milliards de vidéos y sont vues en France).

 

Le pionnier et leader, c’est Emmanuel Macron.

Premier à lancer sa chaine en juillet 2000, il a publié sa première vidéo pour féliciter les nouveaux bacheliers. Ses chiffres et performances sont largement supérieurs à tous ses rivaux : il a 2,9 millions d’abonnés soit 15% des abonnés français.
Dans ses vidéos, il est seul et en mode selfie. Souvent en tenue décontractée, il parle depuis son bureau de manière spontanée avec beaucoup de répartie et un petit côté séducteur de sujets facilement conflictuels (vaccination, pass sanitaire) avec des séances questions/réponses. Dans le décor sont souvent présents des codes républicains.

Il commence ses interviews avec une question d’un internaute quelque peu décalée, par exemple « le vaccin nous transforme-il en titan ». Puis il enchaine avec une argumentation très rationnelle et appelle à la responsabilité individuelle.

Seul face aux internautes, il souhaite les persuader sans musique ni artifice du bien fondé de son action. Ensuite, sa communauté se mobilise pour intergir avec lui et lui apporter du reach. Certaines de ces videos fonctionnent bien ; elles multiplient par quatre l’audience et suscitent jusqu’à 100 000 commentaires.

Opportuniste, il glisse régulièrement des allusions à des références culturelles de la génération Z : Mc Fly et Carlito, le manga One Piece…

 

Le challenger, c’est Marine Le Pen

Elle a lancé sa chaine un an plus tard et met les bouchées les doubles pour rattraper son retard. En trois mois, elle publie près de 20 vidéos articulées autour de trois formats (action/rencontre/témoignage) de moins de 30 secondes.

Option1, elle est en action et visite une centrale nucléaire, accompagne une patrouille de Police de nuit ou est cœur d’une foule lors d’un meeting.

Option 2, elle est partage un moment d’émotion avec une personne en particulier. Elle danse un zouk endiablé avec un danseur antillais, chantonne la java bleue avec un accordéoniste sorti d’Amélie Poulain, prend dans ses bras des gens de tout âge qui pleurent de joie ou d’espoir à chaudes larmes, caresse l’un de ses six chats caché dans le sapin de Noël avec la musique de Maria Carey All I want for Christmas… Le seul élément de décor quasi systématique est son garde du corps, un grand chauve baraqué.

Option 3, elle prend la parole pour nous raconter, certaines failles du passé qui sont devenues des forces (elle fait comme nous lors d’un entretien d’embauche). Elle raconte ainsi choc de l’échographie qui dévoilait des jumeaux puis sa fierté en tant que mère d’avoir des enfants (devenus grands) épanouis et respectueux, ses difficultés pour obtenir le bac qui ne l’ont pas empêché de réussir ses études puis sa carrière une fois sa voie trouvée ou son intransigeance contre toutes les formes de discrimination puisqu’elle en a été la première victime à cause de son nom.

C’est ce dernier format qui mobilise le plus sa communauté : certaines videos dépassent les 3 millions de vues et 6 000 commentaires.
Pas question donc de parler de son programme ou de convaincre un électeur, tout est fait pour émouvoir, la rendre sympathique et humaine.

 

 

Pour découvrir ces comptes :

https://www.tiktok.com/@emmanuelmacron?lang=fr
https://www.tiktok.com/@marinelepenofficiel_?lang=fr

 

Plus D'ARTICLES

Veille Marketing

Gagner la bataille de l’attention

Si les spécialistes des neuro-sciences nous expliquent que chaque jour, nous sommes confrontés à plus de 2 000 marques et 15 stimuli publicitaires (en plus