Vélos électriques : l’échappée belle de 5 marques françaises

De nombreux nouveaux acteurs se sont lancés sur le marché prometteur du vélo à assistance électrique. Ils voient dans le VAE une solution parfaite pour des usages variés, qu’ils soient urbains, récréatifs ou sportifs. Cette vision se traduit par des vélos qualitatifs, conçus pour le plaisir et l’ergonomie de l’utilisateur. Passons en revue cinq d’entre eux : Moustache, Angell, Gaya, Jean Fourche et le dernier arrivé ou en précommande: Bastille.

Moustache : Mon vélo pour chaque étape de la semaine

Moustache est l’un des précurseurs ; cette marque tire son nom de l’histoire du vélo, notamment du fameux « guidon moustache ». Ce choix symbolique s’accorde avec la mission de la marque : réinterpréter ce classique avec une touche de modernité. C’est cette singularité que la marque transpose dans ses vélos.

Moustache propose une large gamme structurée de vélos couvrant tous les usages : urbain, tout chemin, route, VTT, et même des modèles pour enfants. Cette diversité permet à chacun de trouver un modèle adapté à ses besoins quotidiens. Le choix des noms de leurs vélos, inspirés des jours de la semaine, reflète leur volonté de proposer des solutions pour chaque jour et chaque usage.

La marque se démarque également par son approche centrée sur l’utilisateur, proposant des vélos alliant design, confort et ergonomie. Cette attention se voit même dans leur draisienne pour enfants, leur seul modèle sans assistance électrique, conçu pour susciter l’envie et la passion dès le plus jeune âge.

 

 

Angell : la star qui a su se transformer

Pensé par Marc Simoncini, Angell souhaite réinventer la ville avec un vélo design, léger et rempli de tech. Ce pendant de Tesla est Made in France, les cadres sont moulés à Bordeaux, les composants électroniques sont conçus près de Toulouse, et l’assemblage final est réalisé par SEB à Dijon. Cette chaîne de production entièrement nationale assure un contrôle rigoureux de la qualité.

Positionné autour du danger et du vol, Angell a élargi sa gamme avec des nouveaux modèles, Cruiser et Cruiser S, plus pratiques et fiables et équipés de série d’éléments pratiques tels que garde-boue, porte-bagages et béquille, ainsi que d’un système de sécurité avancé comprenant alarme, verrouillage automatique et géolocalisation. La batterie amovible et l’autonomie adaptée aux trajets quotidiens en font des vélos parfaitement adaptés à un usage urbain.

Confiant dans la fiabilité de leur technologie antivol, Angell offre ainsi une garantie de remplacement en cas de vol, sous certaines conditions.

 

Le Gaya, le everybody darling

L’approche de GAYA est résolument centrée sur l’utilisateur. Amélie Guicheney a interrogé de nombreux parents pour identifier leurs besoins spécifiques. Cette démarche collaborative a permis d’intégrer des caractéristiques comme des clignotants pour plus de sécurité et un démarreur pour une meilleure stabilité. GAYA vise à faciliter le quotidien des familles urbaines en proposant des vélos pratiques, sécurisés et adaptés à un usage quotidien.

GAYA propose ainsi des vélos avec un design rétro et des couleurs douces ou vives. Ces vélos sont conçus pour allier practicité et sécurité, répondant ainsi aux exigences des utilisateurs urbains. Équipés de clignotants, de phares avant et arrière, et de traceurs GPS, les vélos GAYA assurent une visibilité optimale et une protection contre le vol grâce à un système de verrouillage à distance.

GAYA propose deux gammes de vélos : les modèles compacts et les cargos. Les vélos cargos, capables de supporter jusqu’à 160 kilos, sont parfaits pour les sorties familiales grâce à leur porte-bagage intégré pouvant transporter deux enfants. Les batteries offrent une autonomie allant jusqu’à 100 kilomètres, idéale pour les trajets quotidiens en ville.

La marque possède sa propre boutique sur le canal Saint Martin à Paris : au cœur de la zone d’habitation de sa cible. Lors de son lancement, elle s’est appuyée sur sa communauté et a travaillé de manière intense les réseaux sociaux.

Pour la maintenance, GAYA a établi un partenariat avec un réseau de 400 réparateurs en France, garantissant un service après-vente de qualité.

GAYA prévoit de lancer une nouvelle gamme de vélos, d’intensifier son éco-conception et de relocaliser l’assemblage en France. La marque s’oriente également vers un financement participatif pour soutenir son expansion et ouvrir son réseau de détaillants en France et à l’international.

 

Jean Fourche : le régional de l’étape

Jean Fourche, une jeune entreprise bordelaise, a fait le pari audacieux de produire localement des vélos électriques durables. Fondée par trois associés passionnés de bicyclette, Jean Fourche a choisi de s’implanter à Bordeaux, dans le quartier Euratlantique, pour contribuer à la dynamique économique locale et offrir une transparence totale aux consommateurs.

L’entreprise mise sur un design original et un modèle unique, mais surtout sur la durabilité. Leur vélo, conçu pour être réparable, s’oppose à la tendance actuelle d’intégrer le moteur et la batterie dans le cadre, ce qui favorise l’obsolescence.

Le vélo électrique Jean Fourche est doté d’un moteur amovible fabriqué par la société française Virvolt et d’une batterie réparable fournie par le fabricant bordelais Gouach. Assemblé localement avec des composants produits à 80 % en Europe, ce vélo combine performance, légèreté et résistance grâce à son cadre en aluminium. En visant une production responsable et locale, Jean Fourche s’assure de limiter son empreinte écologique tout en offrant un produit de qualité.

 

 

Bastille : Le petit frère de la poussette Yoyo

Gilles Henry, l’un de ses fondateurs avait dans une vie antérieure lancé et développé la mythique poussette Yoyo. Il a logiquement imaginé un second produit pliable et pas n’importe lequel :  Sa exprime sa vision de la manière suivante : « Je voulais mettre le pliage au service du produit, et pas le produit au service du pliage. » Il a donc créé un vélo pliable avec de grandes roues pour ne pas minimiser l’expérience, la performance et surtout l’élégance.

Avec de nombreuses innovations brevetées, comme le cadre en diamant pliable, la tige de selle inclinable et la potence pivotante, Bastille offre un produit qui allie précision et fluidité. La production du cadre est réalisée à Angers par un partenaire industriel spécialiste de l’aéronautique, et l’assemblage final est effectué dans l’Aube, garantissant une qualité de fabrication exceptionnelle.

Connectés, pliables, fabriqués en France, ces produits et marques sont neufs et apprennent vite avec leurs communautés. Nous allons étudier avec intérêt leurs innovations, nouveaux services ou pivots.

Plus D'ARTICLES

Uncategorized

Pour voyager heureux, voyagez couchés

Depuis quelques années, le paysage ferroviaire européen est en pleine mutation, marqué par une résurgence spectaculaire des trains de nuit. Face à l’urgence climatique et