Magic Smile, la beauté discount

Lorsque nous parlons d’un produit, d’un magasin ou d’un site, Little less Conversation a l’habitude de le tester. Ainsi, avant de donner notre avis sur Groupon, nous nous sommes inscrits, sommes devenus clients pour tester restaurants, salons de massages et hélicoptère mais pas tous les produits proposés par Groupon : malgré son prix incroyable, nous n’avons pas souscrit à un implant dentaire.

Mais cette offre de santé en promo a titillé notre curiosité et nous a permis de découvrir Magic Smile, une nouvelle enseigne qui fait parler d’elle en ville, sur le Web en créant une offre discount dans un nouvel univers.

Cette chaine possède quatre magasins (3 à Paris, 1 à Lille), se développe en franchise et propose un concept très simple : se faire blanchir les dents comme on irait chez le coiffeur.

Son look ressemble ainsi à un salon de coiffure : des sièges individuels avec casque, écran de TV avec MTV.

Le prix est abordable : 79 €, le rendez-vous n’est pas indispensable, la séance est courte (20 mn) et la prestation n’est effectuée  par aucun personnel médical.

A la boutique, conseil et prestation sont très clairs : batterie de question pour vérifier si vous êtes enceinte/allaitez/êtes en traitement de chimiothérapie, présentation d’un nuancier pour indiquer le résultat espéré, explication sur le déroulé complet de la séance et les contradictions dans les heures suivantes.

En suivant certains blogs, l’on se rend compte que tous les clients ne repartent pas avec le sourire.

Efficace ou pas, l’irruption de cette offre est le signe d’un besoin beauté qui domine celui de la santé surtout s’il est accessible dans une période d’austérité.

Crédit photos et video © Magic Smile

Plus D'ARTICLES

Veille Marketing

Heartbreak hotel

Tinder, Bumble, Grindr, Hinge… Comment trouver l’appli de rencontre qui va matcher ? Si vous êtes Millénial ou Gen Z, vous avez probablement téléchargé une

Veille Marketing

Sur la plage abandonnée…

Vous êtes à la plage ? Si oui, vous risquez de croiser plus de plastique que de coquillages et crustacés… Au rythme actuel, en 2050,

Veille Marketing

Here comes the sun

Le confinement a obligé toute l’industrie de la pub et du marketing à se réinventer, pour la simple et bonne raison qu’aller au Monoprix était