Copenhague : No comment

Copenhague devait sauver la planète, les promesses étaient aussi fortes que celles des lessives, qui souvenez-vous lavaient plus blanc que blanc.

Résultat, rien ou plutôt si : une mobilisation monstre, des manifestants pacifiques, un engagement qui ne va pas baisser pavillon, quelle que soit la santé de Johnny.

Si Copenhague a été un échec, elle a ouvert la porte à un débat mondial sur la nécessité d’agir pour sauver la planète. Ce débat doit continuer à vivre. Rendez vous lors de la prochaine conférence qui aura lieu à Mexico, fin 2010.

Plus D'ARTICLES

Uncategorized

Pour voyager heureux, voyagez couchés

Depuis quelques années, le paysage ferroviaire européen est en pleine mutation, marqué par une résurgence spectaculaire des trains de nuit. Face à l’urgence climatique et