Vélos électriques : l’échappée belle de 5 marques françaises

De nombreux nouveaux acteurs se sont lancés sur le marché prometteur du vélo à assistance électrique. Ils voient dans le VAE une solution parfaite pour des usages variés, qu’ils soient urbains, récréatifs ou sportifs. Cette vision se traduit par des vélos qualitatifs, conçus pour le plaisir et l’ergonomie de l’utilisateur. Passons en revue cinq d’entre […]

De nombreux nouveaux acteurs se sont lancés sur le marché prometteur du vélo à assistance électrique. Ils voient dans le VAE une solution parfaite pour des usages variés, qu’ils soient urbains, récréatifs ou sportifs. Cette vision se traduit par des vélos qualitatifs, conçus pour le plaisir et l’ergonomie de l’utilisateur. Passons en revue cinq d’entre eux : Moustache, Angell, Gaya, Jean Fourche et le dernier arrivé ou en précommande: Bastille.

Moustache : Mon vélo pour chaque étape de la semaine

Moustache est l’un des précurseurs ; cette marque tire son nom de l’histoire du vélo, notamment du fameux « guidon moustache ». Ce choix symbolique s’accorde avec la mission de la marque : réinterpréter ce classique avec une touche de modernité. C’est cette singularité que la marque transpose dans ses vélos.

Moustache propose une large gamme structurée de vélos couvrant tous les usages : urbain, tout chemin, route, VTT, et même des modèles pour enfants. Cette diversité permet à chacun de trouver un modèle adapté à ses besoins quotidiens. Le choix des noms de leurs vélos, inspirés des jours de la semaine, reflète leur volonté de proposer des solutions pour chaque jour et chaque usage.

La marque se démarque également par son approche centrée sur l’utilisateur, proposant des vélos alliant design, confort et ergonomie. Cette attention se voit même dans leur draisienne pour enfants, leur seul modèle sans assistance électrique, conçu pour susciter l’envie et la passion dès le plus jeune âge.

 

 

Angell : la star qui a su se transformer

Pensé par Marc Simoncini, Angell souhaite réinventer la ville avec un vélo design, léger et rempli de tech. Ce pendant de Tesla est Made in France, les cadres sont moulés à Bordeaux, les composants électroniques sont conçus près de Toulouse, et l’assemblage final est réalisé par SEB à Dijon. Cette chaîne de production entièrement nationale assure un contrôle rigoureux de la qualité.

Positionné autour du danger et du vol, Angell a élargi sa gamme avec des nouveaux modèles, Cruiser et Cruiser S, plus pratiques et fiables et équipés de série d’éléments pratiques tels que garde-boue, porte-bagages et béquille, ainsi que d’un système de sécurité avancé comprenant alarme, verrouillage automatique et géolocalisation. La batterie amovible et l’autonomie adaptée aux trajets quotidiens en font des vélos parfaitement adaptés à un usage urbain.

Confiant dans la fiabilité de leur technologie antivol, Angell offre ainsi une garantie de remplacement en cas de vol, sous certaines conditions.

 

Le Gaya, le everybody darling

L’approche de GAYA est résolument centrée sur l’utilisateur. Amélie Guicheney a interrogé de nombreux parents pour identifier leurs besoins spécifiques. Cette démarche collaborative a permis d’intégrer des caractéristiques comme des clignotants pour plus de sécurité et un démarreur pour une meilleure stabilité. GAYA vise à faciliter le quotidien des familles urbaines en proposant des vélos pratiques, sécurisés et adaptés à un usage quotidien.

GAYA propose ainsi des vélos avec un design rétro et des couleurs douces ou vives. Ces vélos sont conçus pour allier practicité et sécurité, répondant ainsi aux exigences des utilisateurs urbains. Équipés de clignotants, de phares avant et arrière, et de traceurs GPS, les vélos GAYA assurent une visibilité optimale et une protection contre le vol grâce à un système de verrouillage à distance.

GAYA propose deux gammes de vélos : les modèles compacts et les cargos. Les vélos cargos, capables de supporter jusqu’à 160 kilos, sont parfaits pour les sorties familiales grâce à leur porte-bagage intégré pouvant transporter deux enfants. Les batteries offrent une autonomie allant jusqu’à 100 kilomètres, idéale pour les trajets quotidiens en ville.

La marque possède sa propre boutique sur le canal Saint Martin à Paris : au cœur de la zone d’habitation de sa cible. Lors de son lancement, elle s’est appuyée sur sa communauté et a travaillé de manière intense les réseaux sociaux.

Pour la maintenance, GAYA a établi un partenariat avec un réseau de 400 réparateurs en France, garantissant un service après-vente de qualité.

GAYA prévoit de lancer une nouvelle gamme de vélos, d’intensifier son éco-conception et de relocaliser l’assemblage en France. La marque s’oriente également vers un financement participatif pour soutenir son expansion et ouvrir son réseau de détaillants en France et à l’international.

 

Jean Fourche : le régional de l’étape

Jean Fourche, une jeune entreprise bordelaise, a fait le pari audacieux de produire localement des vélos électriques durables. Fondée par trois associés passionnés de bicyclette, Jean Fourche a choisi de s’implanter à Bordeaux, dans le quartier Euratlantique, pour contribuer à la dynamique économique locale et offrir une transparence totale aux consommateurs.

L’entreprise mise sur un design original et un modèle unique, mais surtout sur la durabilité. Leur vélo, conçu pour être réparable, s’oppose à la tendance actuelle d’intégrer le moteur et la batterie dans le cadre, ce qui favorise l’obsolescence.

Le vélo électrique Jean Fourche est doté d’un moteur amovible fabriqué par la société française Virvolt et d’une batterie réparable fournie par le fabricant bordelais Gouach. Assemblé localement avec des composants produits à 80 % en Europe, ce vélo combine performance, légèreté et résistance grâce à son cadre en aluminium. En visant une production responsable et locale, Jean Fourche s’assure de limiter son empreinte écologique tout en offrant un produit de qualité.

 

 

Bastille : Le petit frère de la poussette Yoyo

Gilles Henry, l’un de ses fondateurs avait dans une vie antérieure lancé et développé la mythique poussette Yoyo. Il a logiquement imaginé un second produit pliable et pas n’importe lequel :  Sa exprime sa vision de la manière suivante : « Je voulais mettre le pliage au service du produit, et pas le produit au service du pliage. » Il a donc créé un vélo pliable avec de grandes roues pour ne pas minimiser l’expérience, la performance et surtout l’élégance.

Avec de nombreuses innovations brevetées, comme le cadre en diamant pliable, la tige de selle inclinable et la potence pivotante, Bastille offre un produit qui allie précision et fluidité. La production du cadre est réalisée à Angers par un partenaire industriel spécialiste de l’aéronautique, et l’assemblage final est effectué dans l’Aube, garantissant une qualité de fabrication exceptionnelle.

Connectés, pliables, fabriqués en France, ces produits et marques sont neufs et apprennent vite avec leurs communautés. Nous allons étudier avec intérêt leurs innovations, nouveaux services ou pivots.

Pour voyager heureux, voyagez couchés

Depuis quelques années, le paysage ferroviaire européen est en pleine mutation, marqué par une résurgence spectaculaire des trains de nuit. Face à l’urgence climatique et aux inconvénients des voyages en avion, ces trains offrent une alternative écologique et pratique pour les déplacements longue distance. Le renouveau des trains de nuit ne se contente pas d’ajouter […]

Depuis quelques années, le paysage ferroviaire européen est en pleine mutation, marqué par une résurgence spectaculaire des trains de nuit. Face à l’urgence climatique et aux inconvénients des voyages en avion, ces trains offrent une alternative écologique et pratique pour les déplacements longue distance. Le renouveau des trains de nuit ne se contente pas d’ajouter de nouvelles lignes ; il repense complètement l’expérience du voyageur, comme en témoignent les initiatives remarquables de Midnight Trains et European Sleeper.

L’Essor des Lignes de Nuit en Europe

Le retour en grâce des trains de nuit est palpable avec l’augmentation rapide du nombre de lignes. Des compagnies ferroviaires nationales et privées réinvestissent dans ce mode de transport. Par exemple, l’Autriche, avec sa compagnie Nightjet lancée par ÖBB, a su capitaliser sur sa position centrale en Europe pour offrir des trajets variés et attractifs de Paris à Berlin, en passant par Vienne et Rome. De son côté, la SNCF a récemment réintroduit des lignes telles que Paris-Nice et Paris-Vienne, en partenariat avec des opérateurs étrangers.

Une Alternative Écologique à l’Avion

Le train de nuit se présente comme une alternative durable aux vols courts et moyen-courriers, permettant de réduire significativement l’empreinte carbone des voyageurs. Un aller-retour Paris-Athènes en avion, par exemple, émet 1,22 tonnes de CO2, soit la moitié de la consommation annuelle recommandée par l’ADEME pour limiter le changement climatique. En comparaison, le train de nuit offre un moyen de transport beaucoup plus respectueux de l’environnement.

Le Confort Repensé : L’Exemple de Nightjet

Nightjet, la compagnie autrichienne, incarne parfaitement cette révolution avec des trains offrant un confort moderne. Leurs nouvelles voitures, équipées de capsules individuelles et de compartiments avec salles de bain privatives, ont été pensées pour garantir intimité et commodité. Chaque capsule dispose de la climatisation réglable, d’un chargeur à induction et d’une isolation sonore optimale. Les voitures couchettes et wagons-lits bénéficient d’aménagements luxueux, incluant des lits confortables et des services de restauration de qualité à bord.

Les Particularités des Trains Européens

Les initiatives ne se limitent pas à l’Autriche. Les Caledonian Sleepers, reliant Londres à l’Écosse, offrent une expérience unique avec leurs cabines de luxe et leurs services de restauration raffinée. Le Night Riviera, de Londres à Penzance, propose une alternative charmante pour les trajets à travers les paysages pittoresques du Royaume-Uni. En Suède, le Snälltåget relie Stockholm à Berlin, tandis que des lignes emblématiques comme Rome-Syracuse ou le Venice-Simplon-Orient-Express continuent de fasciner les voyageurs en quête de nostalgie et de romantisme ferroviaire.

La Disruption d’Adrien Aumont avec Midnight Trains

Adrien Aumont, co-fondateur de Midnight Trains, ambitionne de révolutionner le train de nuit en créant de véritables hôtels sur rails. Son objectif est de rendre le train de nuit désirable et compétitif par rapport à l’avion, avec des trajets comme Paris-Milan-Venise ou Paris-Florence-Rome. Midnight Trains se distingue par son engagement à offrir une expérience haut de gamme : chambres insonorisées, literie de qualité, douches et toilettes privatives, et une offre gastronomique soignée. La digitalisation du parcours client, de la réservation au service à bord, est au cœur de leur stratégie.

L’Impact des Influenceurs et des Sites Spécialisés

Des influenceurs comme Thibaut Constant jouent un rôle clé dans la promotion des trains de nuit, partageant leurs expériences de voyage avec un large public et mettant en avant les avantages écologiques et pratiques de ce mode de transport. Des plateformes comme European Sleeper, fondée par Elmer van Buuren et Chris Engelsman, participent également à cet essor en combinant expertise et passion pour les trains de nuit. Leur succès est attesté par une levée de fonds de 2 millions d’euros, visant à étendre leur offre et à promouvoir une mobilité durable en Europe.

Conclusion

La renaissance des trains de nuit en Europe représente une véritable révolution dans le domaine des transports. En combinant confort moderne, respect de l’environnement et accessibilité, ces trains redéfinissent les standards du voyage

Le Boycott des Marques : Une arme de contestation massive

Le Boycott des Marques : Une arme de contestation massive Le boycott des marques par les consommateurs est une tendance en hausse, marquée par des mouvements de protestation puissants et souvent viraux. Cet article explore plusieurs exemples récents de boycotts, en commençant par une crise notable en France, en passant par un cas emblématique aux […]

Le Boycott des Marques : Une arme de contestation massive

Le boycott des marques par les consommateurs est une tendance en hausse, marquée par des mouvements de protestation puissants et souvent viraux. Cet article explore plusieurs exemples récents de boycotts, en commençant par une crise notable en France, en passant par un cas emblématique aux États-Unis, pour finir par l’impact des réseaux sociaux sur les célébrités et l’apparition d’une application innovante pour aider les consommateurs à boycotter selon leurs convictions.

Le Cas du Slip Français : Une Crise au Cœur de l’Hexagone

En janvier 2020, Le Slip Français, une marque réputée de sous-vêtements, s’est retrouvée au cœur d’un scandale suite à une soirée privée où des employés avaient diffusé des vidéos avec des black faces. L’impact a été immédiat et dévastateur sur les réseaux sociaux. L’appel au boycott a été lancé rapidement, et plus d’un tweet sur quatre appelait à cesser d’acheter les produits de la marque. Selon une étude de YouGov, 40 % des Français ont déjà boycotté une marque, et ce type de réaction devient de plus en plus fréquent.

 

Les Secteurs les Plus Touchés par les Boycotts en France

Les consommateurs français sont particulièrement actifs dans le boycott des marques alimentaires. Selon YouGov, 50 % des Français ayant déjà participé à un boycott ont visé le secteur alimentaire et des boissons. Les autres secteurs fréquemment boycottés incluent l’automobile (27 %) et les cosmétiques (26 %). Les principales raisons évoquées pour ces boycotts sont l’impact négatif sur la santé (42 %) et la maltraitance animale (40 %).

Le Boycott de Budweiser aux États-Unis : Une Réaction Anti-LGBT

Outre-Atlantique, le boycott a également pris de l’ampleur, notamment contre des marques soutenant les droits LGBT+. En 2022, Budweiser a été la cible de critiques virulentes après avoir collaboré avec Dylan Mulvaney, une influenceuse transgenre. Cette initiative a déclenché une vague de boycott de la part des conservateurs américains, conduisant à une chute drastique des ventes et à une couverture médiatique intense. Des célébrités comme Kid Rock ont amplifié le mouvement en publiant des vidéos virales appelant au boycott de la marque.

 

 

Les Réseaux Sociaux : Un Nouveau Terrain de Boycott

Les boycotts ne concernent pas seulement les entreprises. Les célébrités subissent également la colère des internautes. Le mouvement « Blockout 2024 » est un exemple récent où des stars comme Kim Kardashian et The Rock ont vu leur nombre de followers diminuer de manière significative. Cette campagne invite les utilisateurs à bloquer les célébrités pour protester contre leur silence sur des questions sociales importantes, comme les bombardements à Gaza.

Boycottx : Une Application pour un Boycott Éthique

Pour aider les consommateurs à aligner leurs achats avec leurs convictions, une application innovante nommée Buycott a été développée. Disponible sur iOS et Android, Buycott permet aux utilisateurs de scanner les codes-barres des produits pour obtenir des informations sur les pratiques des entreprises les fabriquant. Les utilisateurs peuvent rejoindre des campagnes spécifiques, comme celles contre les OGM ou pour les droits LGBT, et ainsi boycotter les marques qui ne partagent pas leurs valeurs. Cette application représente un outil puissant pour les consommateurs souhaitant faire des choix éclairés et responsables.

Conclusion

Le boycott est devenu une arme de choix pour les consommateurs souhaitant exprimer leur désaccord avec les pratiques des entreprises. Que ce soit en France ou aux États-Unis, les boycotts peuvent avoir des conséquences significatives sur les marques. Avec l’émergence de nouvelles technologies comme Buycott, les consommateurs ont désormais les moyens de s’informer et d’agir plus facilement en accord avec leurs valeurs. Les entreprises doivent donc rester vigilantes et transparentes pour éviter de devenir la cible de ces mouvements de protestation.

La Sphère de Las Vegas : étoile filante ou Futur de l’expérience Marketing ?

Dans le cœur animé de Las Vegas, une nouvelle merveille a émergé, redéfinissant le paysage du marketing, elle a peut-être réveillé Elvis dans sa tombe. Elle capture l’imagination des professionnels et des spectateurs : la Las Vegas Sphere. Cette structure architecturale impressionnante, surnommée le MSG Sphere, ne se contente pas d’être un bâtiment ; elle […]

Dans le cœur animé de Las Vegas, une nouvelle merveille a émergé, redéfinissant le paysage du marketing, elle a peut-être réveillé Elvis dans sa tombe. Elle capture l’imagination des professionnels et des spectateurs : la Las Vegas Sphere. Cette structure architecturale impressionnante, surnommée le MSG Sphere, ne se contente pas d’être un bâtiment ; elle est une toile de possibilités, une scène pour une publicité transformative qui suscite des débats sur l’avenir du marketing.

Une Ingéniosité Architecturale Sans Précédent

La construction de la MSG Sphere est un témoignage de l’ingéniosité humaine, ayant nécessité cinq ans pour ériger une structure défiant les conventions. Culminant à 111 mètres de hauteur, elle est dotée de 1,2 million de disques LED, chaque pixel contribuant à un canevas vibrant de possibilités. L’Exosphere, son écran LED extérieur colossal de 54 000 mètres carrés, revendique le titre du plus grand écran LED au monde. Cet écran monumental ouvre de nouveaux horizons pour le marketing d’attention, transformant la skyline de Las Vegas en un spectacle dynamique et changeant qui captive locaux et touristes.

 

Marketing d’Attention : Une Nouvelle Ère

La Sphere inaugure une nouvelle ère dans le marketing : le marketing d’attention. Il ne s’agit pas seulement d’attirer les regards, mais de capturer les cœurs et les esprits. Les annonceurs peuvent désormais diffuser leurs messages à l’échelle de toute la ville, créant une expérience immersive qui suscite l’émerveillement. La nature transformative de la publicité sur la Sphere réside dans sa capacité à mêler créativité et technologie, engageant les audiences de manières jusqu’alors inimaginables.

Technologie de Pointe et Possibilités Créatives

La technologie de pointe élève le marketing sur la Sphere à des niveaux inédits. Chaque moment devient immersif et captivant, garantissant une attention maximale de l’audience cible. Imaginez un canevas à 360 degrés de couleurs vibrantes enveloppant la Sphere. Ce canevas chromatique devient la scène pour les récits de marque, où les narrations prennent vie, entraînant un engagement accru des consommateurs.

Les marques peuvent explorer des possibilités illimitées, repoussant les limites de la créativité. La flexibilité de la Sphere en matière d’approches marketing permet aux marques de créer des campagnes dynamiques et mémorables, établissant de nouveaux jalons dans le domaine de la publicité. Au-delà des simples publicités, les marques sur la Sphere créent des narrations profondes qui résonnent avec les audiences, forgeant des connexions émotionnelles durables.

Réalité Augmentée et Interaction Unique

L’intégration de la réalité augmentée porte la publicité à une nouvelle dimension. Les marques créent des expériences uniques qui mêlent le monde réel et le domaine numérique, captivant les spectateurs avec une interaction inédite. Les insights en réalité augmentée offrent aux marketeurs les outils pour prédire l’attention et adapter leurs créations pour un impact maximal. Les proportions colossales de la Sphere et son emplacement stratégique garantissent que les publicités ne passent pas inaperçues. Sa visibilité inégalée en fait un spectacle captivant pour un public mondial.

 

Le Coût de l’Attention

Le spectacle a un prix, un prix qui a suscité des discussions. Le coût de la publicité sur cette merveille architecturale s’élève à 450 000 dollars pour une journée et 650 000 dollars pour une semaine de campagne. Bien que ces chiffres puissent sembler élevés, une analyse plus approfondie révèle la valeur de cette proposition, avec une projection ambitieuse de 4,7 millions d’impressions quotidiennes. La présence physique et l’impact en ligne combinés justifient cet investissement dans le contexte du marketing moderne.

Succès et Perspectives Futures

L’exploration du paysage publicitaire de la Sphere serait incomplète sans examiner les succès passés et les campagnes futures. La NBA a audacieusement adopté la Sphere pour une campagne de deux semaines, transformant la Sphere en un ballon de basket lumineux. YouTube a également saisi l’opportunité avec une publicité captivante montrant un casque de football tournant avec des logos d’équipes de la NFL.

La Sphere se prépare également pour le Grand Prix de Formule 1 de Las Vegas en novembre, promettant un mélange de sport et de divertissement sous sa structure étincelante. L’impact de la Sphere s’étend au-delà du domaine physique, se manifestant par une empreinte numérique croissante avec une augmentation spectaculaire des abonnés Instagram et TikTok.

 

Conclusion

La Sphere de Las Vegas redéfinit non seulement la skyline mais laisse une marque indélébile sur le récit du marketing moderne. Alors que certains voient en elle un phénomène passager, d’autres y discernent le futur du marketing. En embrassant les succès et en abordant les préoccupations, la Sphere invite à une réflexion sur son influence durable dans le paysage publicitaire en constante évolution.